mardi 26 avril 2011

Concert : Ratatat à l'Olympia

Juste quelques photos et vidéos à partager d'un duo que j'affectionne particulièrement...






Photographié et filmé à l'aide de l'iPhone 4 et d'un zoom x8 pour iPhone 4 dispo chez Maximobileshop.

Nghia, faut commercialiser une steady cam pour iPhone maintenant :-)

mardi 12 août 2008

Chanson Populaire - Toast Girl

Une jeune fille dotée d'un casque de chantier rouge rehaussé d'une télévision nous conte l'histoire de Baguette Bardot, la femme qui avait des pains à la place des mains.
Merci mille fois à Nolife et Josaudio pour cette spectaculaire découverte.


Chanson Populaire - Toast Girl

Nolife rocks!

lundi 24 mars 2008

Top 11 des clips aux danses extravagantes

En voilà un billet bien racoleur ! Un top 10 pour un grande cause, promouvoir la danse bizarre. Je ne vais que rarement en discothèque, et quand cela m’arrive, cela veut seulement dire que j’ai trop bu ou que mes amis m’ont piégé. Mais généralement il s’agit plutôt des deux à la fois.

Pourtant, j’adore danser à ma façon : bien maladroite, mais avec humour. Vous aussi, faites que les clubs de jeunes ne soient plus un concours de beauté agrémenté de danses aseptisées mais plutôt un théâtre de performance gesticulatoire où les gens suent généreusement sans se préoccuper du quand dira-t-on, purée de moine.

Leçon numéro 1, humour et sensualité accessible aux plus laids.

Un clip cultissime mais un peu flippant, ou Aphex Twin exécute une danse disons… désinhibée. Si vous avez la flemme de tout voir (et vous avez tord), la danse commence à la quatrième minute et quarante secondes.



Leçon numéro 2, parodier c’est s’amuser.

Le maître en la matière c’est évidemment Weird Al Jankovic. Et quand le monsieur s’attaque aux célèbres chorégraphies de Michael Jackson, ça nous fait tous passer pour des ringards.



Leçon numéro 3, en slip et en basket, tout devient possible.

Attention, très grand classique du net. On ne se lassera jamais de Yatta, le boys band le plus second degré de la planète.



Leçon numéro 4, le pogo c’est surfait et c’est violent. Privilégiez le grand n’importe quoi.

En rythme si vous pouvez, bande de moules à gaufres.



Leçon numéro 5, même les très bons danseurs peuvent faire un effort.

Ce n’est pas parce que vous savez super bien danser que vous ne pouvez pas utiliser vos talents pour nous faire sourire. Et ce n’est pas Christopher Walken qui me contredira.



Leçon numéro 6 : Le hiphop n’est pas réservé aux prodiges.

Une tenue de bon goût, un objectif œil de poisson, les Beastie Boys sont dans la place.



Leçon numéro 7 : un peu mise en scène peut rattraper n’importe quoi.

Démonstration par nos amis tchèques aux instruments de musiques facétieux.



Leçon numéro 8 : Tous les thèmes sont exploitables.

Difficile de passer à côté de Richard Gotainer, le spécialiste des sujets anecdotiques. Oui, j’aurais pu aussi mettre le mambo du décalco, mais la chorégraphie du Youki est rudement chouette.



Leçon numéro 9 : Du moment que c’est démodé, vous pouvez y aller.

Si vous avez appris à danser la disco ou le cha-cha-cha, franchement, ne vous gênez pas. En disco apparemment, il suffit de balayer le sol avec ses pompes (3 :24) ou de faire semblant de tomber (3 :02).



Leçon numéro 10 : Dansez en toute circonstance, même sans musique.

Un peu comme dans les performances synesthésiques de Steve Balmer, CEO de Microsoft.



Leçon numéro 11 : Employez un max de personne pour soutenir la cause.

Et si vous en avez les capacités, faites-le avec talent.

Allez hop, tous en marcel ou en tenue de cosplay, au diable les Narta fraîcheur, on va ruiner le kilim de tante Alice !

lundi 17 septembre 2007

Fête de l'huma 2007

Week-end de folklore prolo sous fond de lutte des classes à La Courneuve dans le neuf-trois.

Bienvenue dans l'univers des blagues Pif Poche
Bienvenue dans l'univers des blagues Pif Poche

Niveau politique, le thème était clairement orienté autour de la refonte de la gauche, avec quelques contre-messages alternatifs un peu plus conservateurs. Eh oui, difficile de lâcher la communist touch, son héritage russkov, vietkong, cubain, chintok (hum) et les fameuses valises de Georges et Liliane... En bref, tout ce qui fait du PCF une source inépuisable de moquerie, mais aussi son histoire.

Le Che s'invite au grand Rex
Le Che s'invite au grand Rex

La deuxième thématique particulièrement présente durant la fête tourne autour de la vie en banlieue parisienne. De la revalorisation du 9.3. à l'exhibition des différents succès électoraux - il faut l'avouer bien plus nombreux en région parisienne que partout ailleurs - c'est à mon sens un vrai art de vivre banlieusard qui était revendiqué au sein du parc de La Courneuve. Enfin, les morts étaient venus en force durant la fête de l'humanité 2007. Le Che et Guy Moquet, plus présents que jamais, étaient partout montrés en exemple.

A la frite à la moule !
A la frite à la moule !

Au niveau de la graille, beaucoup de merguez, beaucoup de frites et beaucoup de binouzes... Mais aussi quelques spécialités régionales appétissantes et un max d'escargot et de moules en barquette. Dans le "village du monde", il y avait quelques bons plats à tester si l'on se fie aux émanations d'épices. Et bien sûr, quelques palettes de petites bibines et autres liqueurs aux reflets dorés étaient présentes pour nous aider à digérer l'ensemble. Mais je regrette tellement de ne pas avoir pu goûter au sorbet coco traditionnel !

Frédéric Monino, François Laizeau, Lionel Suarez et Olivier Kerourio
Ah ! La trompette dans le jazz... (je l'ai déjà faite je crois)

Mais pourquoi pensez-vous que les jeunes de moins de 20 ans se précipitent en masse dans ce drôle de petit village aux noms de rues saugrenus ? (Mention spéciale pour l'avenue Yasser Arafat) Pour les concerts évidement. Niveau musique, il se côtoie le pire comme le meilleur. Luke, le petit groupe aux accents de Noir Désir, déclame les paroles les plus creuses jamais entendues. Mais les concerts de Jazz se laissaient écouter, du moins ce que j'en ai entendu. Le jazz band constitué de Frédéric Monino, François Laizeau, Lionel Suarez et Olivier Kerourio nous a sciés. Une bonne découverte.

Iggy Pop à la fête de l'humanité 2007, La Courneuve, France
A poil ! A poil !

Quant au concert d'Iggy Pop, ce fut très amusant de voir ce monstre de 60 bougies s'exhiber sur scène. Mais ce fut aussi court qu'intense : une heure, tout au plus. La masse de gens venue de toutes parts, dans les 90 000 personnes, était tout aussi impressionnante, et leur degré d'alcoolémie à la hauteur du reste. Les agoraphobes ont en pris pour 20 piges.


Les rockeurs et le tri sélectif, c'est un peu comme Bush et l'écologie.

En fin de soirée, on pouvait apprécier l'ambiance déchèterie, le village ayant été ravagé par quelques centaines de milliers de bipèdes en folie. Poubelles éclatées, piétinées, des litres de pisses réparties sur les banderoles, cette fois-ci se sont les maniaques de la propreté à qui nous prescrivons 10 ans de psychothérapie.
Coco spirit et junk life même combat ?

samedi 25 novembre 2006

Dgiz - France 3 - Ce soir ou jamais - 13-11-2006

Dgiz c'est un slammeur façon Bobby Lapointe accompagné parfois de personnage aussi prestigieux que Louis Sclavis, quand il ne se contente pas de sa contrebasse, compagnon de concerts aussi originaux que drolatiques.

Le p'tit corps guéri a donc fait son numéro chez Taddeï le 13 novembre dernier. Un chouette moment d'engueulade, renversage de verre, cassage de psychorigide coupeur de parole. Un truc à voir pour découvrir le bon et le mauvais côté de la scène, et encourager notre pote Dgiz qui sort prochainement un album produit par Overdub Interactive.



Une chose est sûre, je vous reparlerai de lui ici.

En attendant :

samedi 15 avril 2006

Les charlots - Le gosse pèle

Amateur d'humour délicat, aurevoir.

Bertrand, un visiteur de passage, m'a mis au défi de retrouver les paroles de la chanson "le gosse pèle" des charlots dans les commentaires d'un de mes plus vieux billets.

Malheur et désespoir, personne sur cette fichue toile n'a pris la peine de retranscrire ce qui constitue, qu'on le veuille ou non, une part non négligeable du patrimoine nanard français.

Voici donc, mesdames et messieurs, ma version approximative du gosse pèle, recopiée à la volée après une énorme part de baba au rhum, fraises et crème fouettée. J'attends vos commentaires pour améliorer la retranscription.



Introduction :
- Allo, le Samu ?
- Le Samu j'écoute.
- Mon gosse mue.
- Non monsieur le… le Samu.
- Mais si ! Non mais non dis-y toi il comprend pas.
- Mais oui le gosse mue.
- Qui appelle ?
- Le gosse.
- Comment ?
- Mais ouai le Gospel.
- Le Gospel…

1° Couplet :
On est rentré brûlé comme de la chicorée.
Oh Baigneur !
Fini la planche à voile, voilà la planche à repasser.
Comme ma sœur !
Ils nous ont tout cassé, pillé tout cambriolé,
Le beurre dans les pots d'fleurs, le lit d'pépé dans l'évier.
Quelle horreur !
Quelle horreur !

Les piqûres de moustiques, aïe ! Ça va nous manquer.
Oh Baigneur !
Les ampoules de pétanques, les oursins dans les pieds.
Oh Baigneur !
Faut rach'ter des sous-tifs, et des tifs à mémé,
La caisse de beaujol'pif, des crayons, des cahiers,
Quel bonheur !
Quel bonheur !

Refrain :
Et le gosse pèle,
Et le gosse pèle,
Sa peau tombe en dentelle.
Oh rougeurs ! Le gosse pèle.

Et le gosse pèle,
Et le gosse pèle,
Chez nous les peaux mortes se ramassent à la pelle.
Oh Baigneur ! Le gosse pèle.

2° Couplet :
Y a plus d'piles dans l'réveil et il a pas sonné.
Quel malheur !
A peine rentré du turbin, et on est tous viré.
Quel bonheur !
Si on a plus d'oseille, et plus rien à glander,
On va prendre la roulotte et on va y retourner.
Comme des fleurs !
Comme des fleurs !

Refrain :
Et le gosse pèle,
Et le gosse pèle,
Sa peau tombe en dentelle.
Oh rougeurs ! Le gosse pèle.

Et le gosse pèle,
Et le gosse pèle,
Chez nous les peaux mortes se ramassent à la pelle.
Oh Baigneur ! Le gosse pèle.

Commentaire :
Le tronc est à droite en sortant mes frères n'oubliez pas.



vendredi 10 mars 2006

Sarko Kayé

Allez ! Un bon sujet de blog à la con, un !

Je relaie pour ceux qui ne l'ont pas vu le clip oh combien miteux mais sympathique de Caraibes Zouk Folies. Sarko Kayé est une petite chansonnette sur notre ami Sarkozy que je dédicace à Mat (voir dernier refrain, il y a une référence à un sommet neo-disco-kitch interprété récemment par la cinquantenaire aux longues pattes)



J'ai mis les paroles et la traduction à la suite de ce message.

Lire la suite

samedi 18 février 2006

Pari réussi pour les Wampas avec "Chirac en prison"

Avez-vous entendu parler du dernier single "Chirac en prison" ? Non ? Eh bien empressez-vous de le télécharger car vous n'aurez peut-être pas l'occasion de l'écouter à la radio ni à la télévision.

Didier Wampas explique lors de diverses émissions radio qu'il voulait tester si l'on pouvait parler de tout, en France. Cette sympathique ritournelle, ni diffamatoire, ni franchement méchante, en est le résultat. Elle traite apparemment d'un sujet beaucoup trop polémique pour passer sur nos ondes, à savoir, le fait d’évoquer, sans même accuser, le désir de voir Chirac en prison. Encore plus minable que la censure officielle et assumée, le single sera donc victime de l'autocensure inavouée de la plupart des radios et chaînes de télévision.

C’est ainsi que Oui FM se retrouve quasiment seul à diffuser « Chirac en prison ». Vous pouvez écouter l’interview et le single sur cette page, ou télécharger le mp3 de l'émission.



Il est amusant de constater que les arguments des médias sont sensiblement les même que pour l’affaire « Pas vu pas pris » de Pierre Carles. On parle d’audience, on accuse l’œuvre d’être tout simplement médiocre (comme s’il fallait faire de la qualité pour passer à la télé), mais on ne parle au grand jamais de censure.

Merci aux Wampas de nous rappeler avec humour que l'on vit bien dans un monde de merde :)

Les wampas et Chirac en prison


Chansons : mes dix favorites

Je relève un petit défi car il émane de mon pote Pierre, même s'il sait parfaitement ce que je pense des chain-blogs.

Voici les 10 chansons qui m'ont le plus marqué. Une chose amusante, je pense que l'on m'aurait posé la question il y a 5 ans, j'aurais à peu de chose près fait le même choix.

Il s'agit exclusivement de chanson française, mais s'il était question de musique tout court, la sélection aurait été complètement différente.


Boby Lapointe - sentimental bourreau
Depuis l'âge de 8 ans, une de mes chansons cultes.


Jacques Higelin - l'amour sans savoir ce que c'est
J'ai déliré dessus des après-midi entières pendant mon adolescence.


Philippe Katerine - moi même
C'est un choix difficile parmi plusieurs chansons de Katerine (Copenhague, chanson des jours bénis).


Brigitte Fontaine - comme à la radio
La plus belle des chansons de Brigitte Fontaine. Poésie et Free Jazz (Art Ensemble Of Chicago).


Les Têtes Raides - guignol
Choix également très difficile entre plusieurs chansons des têtes raides (Tombée des nues, oublie cette chanson). C'est toujours un plaisir de les ré-écouter.


Polo - dans ma caravane
Encore un choix cornélien (PRP, les idiots importants, où es-tu mon pote). Polo est un ex du groupe de rock "Les satellites".


Claude Nougaro - paris mai
Certainement ma chanson favorite. Très bien chantée, très belle musique, beaucoup de force.


Boris vian - le petit commerce
Superbe chanson parmi la grandiose oeuvre de Boris Vian.


inconnu - Vivan Las Utopias
Je ne sais absolument pas qui a fait cette chanson, mais elle est réussie en tout point : musique et message.


François Béranger - Participe Présent
J'ai longtemps hésité entre Paris lumière et celle-ci. Je préfère les textes de Participe Présent à l'autre, mais Paris lumière est un inoubliable morceau de rock progressif d'environ 20 minutes.

Mais il y a des dizaines d'autres... Impossible de choisir parmi celles de Brassens, d'Anne Sylvestre (celles pour adulte), d'Arthur H, de Kent... Brigitte Fontaine, Boris Vian et Nougaro comptant pour double, bien évidemment. Rien que de réécouter toutes ces chansons, j'en ai la larme à l'oeil... Si vous avez d'autres trésors à me faire découvrir, n'hésitez pas.

samedi 5 novembre 2005

Téléchargez gratuitement Institute of Reggae Music de Piratedub

Suite à un fâcheux problème avec sa maison de disque, Piratedub a décidé de faire profiter son album "Institute of Reggae Music" au monde entier. Et pardi ! L'album était déjà sortit dans les bacs en septembre 2004, mais il n'a jamais été possible de l'écouter, le CD ayant mal été pressé. Le producteur, Productions spéciales, ne s'est jamais résolu à rééditer le CD...

Institute of Reggae Music

Vous pouvez ainsi le télécharger sur emule :
cliquez ici

Bittorent :
Un lien vers mininova.org
Nom du fichier : Piratedub_institute_of_reggae_music_2005_256k.rar.torrent

Ou bien en téléchargement direct pour les allergiques au P2P comme moi :
cliquez ici

Dans ce deuxième album en solo, on sent qu'une vraie maîtrise du son a été atteinte. Retrouvez ainsi ce subtil mélange entre musique reggae acoustique, électronique et jazz qui n'a d'égal dans la sphère musicale occidentale.

Il est de plus encodé en 256 kbps, vous n'en perdrez pas une miette !

                 
2005/2009 - int13 production - design by France Quiquere - contact : france (at) int13.net