vendredi 2 septembre 2005

Yopla boum !

En faisant un petit ménage sur mon dur, j'ai retrouvé une petite compilation de citations que j'avais faite pendant les cours au lycée... Terrib' !

C'est pas qu'elles sont d'un intérêt démentiel, pour la plupart, je suis certaine qu'elles ne font rire que moi... Mais je compte bien les disséminer de temps en temps sur cette page.

La première est une phrase de Vanessa Demouy, une actrice de sitcom des années 90. :

    "Plus le temps passe, plus je me dis que... ralala..."


lundi 18 juillet 2005

Restaurants Parisiens

Tant qu'à être à Paris, autant en profiter pour tester les restaurants du coin...

Aujourd'hui je vous propose donc deux petits restau bien sympathiques.

Le premier, nommé Koba, est japonais, et je remercie Guillaume de SorobanGeeks de me l'avoir fait découvrir. Si vous avez des a priori sur la nourriture jap, ration peu copieuse et chère, cuisine dénaturée à Paris par rapport à l'original, allez donc faire un tour chez Koba, car c'est tout le contraire !

Poisson frais en grande quantité, pas très cher - vous pouvez nourir une personne et demi avec 25 euros - et pas de chichi dans cette cantine japonaise bien connue des gens du quartier. Goûtez en priorité les sashimis et beignets.

Koba
7, Rue de la Michodière
75002 Paris
Tel : 01 47 42 16 58

Deuxième bonne addresse pour petit budget, c'est une brasserie nommée les artisans.

Entre Gare de Lyon et la bastille, ce bar-restaurant affiche une ambiance très bobo, mais ne sacrifie pas la qualité. Le club sandwich, servi avec salade verte et frites, est un ensemble de petit toast parfaitement cuisiné contenant des aliments simples mais frais.

Oeufs au plat, steak tartare, vous y trouverez que des bonnes choses, pour des prix avoisinant les 10 euros.

Les artisans
14, avenue Daumesnil
75012 PARIS
M : Gare de Lyon
Tél : 01 43 43 16 12



dimanche 12 juin 2005

Twin Peaks, mon prochain T-shirt



'videmment si vous avez pas vu la série ça va pas vous dire grand chose... En deux mots, Twin Peaks est une série de David Lynch en 29 épisodes. Assez inégale en qualité mais globalement très enivrante, cette série fait partie de mes trois préférées :

- Absolutety Fabulous : Pour son humour, ses personnages décalés, ses dialogues particulièrement bossés, le pétage de plomb so british.

- Le Prisonnier : car précurseur, fort d'un message dont je me sens proche, onirique, libre.

- Et bien sûr Twin Peaks : Personnages étonnants et drôles, images troublantes, enquête à rebondissement, et toujours cette liberté lynchéenne.

Le fait d'aimer ces trois séries doit en dire long sur mes goûts en général... Humour, intrigue et fantastique dans un style hors norme et déjanté.

Pour en revenir à mon prochain T-shirt, il représente donc "La femme à la bûche". Le plus secret des personnages de la série, et donc le plus intrigant. J'ai également envie de faire un T-shirt avec la silhouette d'un nain dansant devant un rideau rouge, mais je n'ai pas encore eu le courage de m'y mettre.

David Lynch rulezzzzz

Breve analyse sur le referendum du 29 mai 2005

J'aimerais revenir sur le point qui m'a le plus interrogé durant cette "campagne".
Je ne comprends pas pourquoi les médias ont autant joué le jeu des parties politiques. Le principe du référendum, c'est qu'on ne vote justement pas pour une liste... j'aurais beaucoup aimé voir des intellectuels, économistes, juristes, philosophes, psychologues ou autres personnes moins impliquées dans la politique s'exprimer dimanche 29.
Mais le plus révoltant à mon goût, c'est qu'on essaie de donner la victoire à ces personnalités. Je suis pas spécialement convaincu de l'aura de Fabius, ou du succès du PC. Du côté du FN, pareil. Leader ou pas, les électeurs du FN aurait voté non.
Le non pour moi c'est un non aux institutions, partis compris.

Comme quoi, on fait vraiment dire n'importe quoi aux chiffres.

samedi 5 mars 2005

Les rameurs de l'ENA

J'ai reçu ce texte (fictif) par mail il y a quelques temps.
Je le dédie à tous les qualiticiens psycho-rigides sanglants, et autres spécimens humains du même genre qui à défaut d'être toujours sympathiques, n'en sont pas moins intéressants à étudier... :)

Les chroniques racontent qu'en 1994 aurait eu lieu un challenge d'aviron entre l'équipe de rameurs de l'ENA et ceux d'une université lambda de "Province".
Les rameurs de l'Université brillèrent dès le départ, et arrivèrent avec une heure d'avance sur l'équipe Enarque...De retour dans les locaux de l'ENA, le Comité de Consultation se réunit pour analyser les raisons d'un résultat si imprévu et déconcertant. Leurs conclusions furent les suivantes :

1. L'équipe universitaire était formée d'un chef d'équipe et de 10 rameurs..
2. L'équipe de l'ENA était, elle, constituée d'1 rameur et de 10 chefs d'équipe.

La décision fut portée a la sphère de planification stratégique pour l'année suivante, avec une réforme dont les répercussions se feraient ressentir a tous les niveaux de la délégation.
En 1995, lors du départ du nouveau challenge, l'équipe universitaire reprenait une fulgurante avance. Cette fois-là, l'équipe Enarque arrivait avec 2 heures de retard...
La nouvelle analyse du Comité de Consultation rendait les constatations suivantes :

1. Dans l'équipe Universitaire, il y avait 1 chef et 10 rameurs.
2. L'équipe de l'ENA, suite aux reformes décidées par le Comité de Consultation et approuvées par la haute sphère de planification, comprenait :
* Un chef d'équipe
* Deux assistants au chef d'équipe
* Sept chefs de section
* Un rameur

La conclusion du Comité fut unanime et lapidaire: "Ce rameur est un bon a rien".

En 1996 se présentait une nouvelle opportunité pour l'équipe Enarque. En effet, le Département du Haut Management de l'ENA, en collaboration avec le Département de Recherche sur les Ressources Humaines de cette même ecole avaient mis au point une stratégie novatrice qui améliorerait sans aucun doute possible le rendement et la productivité, grace a l'introduction de substantielles modifications dans la structure. C'était la clef de voûte du succès, l'aboutissement ultime d'une méthodologie qui ferait pâlir d'envie même les meilleurs managers au monde...

Le résultat fut catastrophique. L'équipe Universitaire arrivait cette fois avec 3 heures d'avance sur l'équipe énarque. Les conclusions furent effroyables

1. Dans un évident but de déstabilisation spéculative, l'équipe universitaire avait opté pour la formation traditionnelle : 1 chef d'équipe et 10 rameurs
2. L'équipe Enarque avait introduit une formation avant-gardiste :
* Un chef d'équipe
* Deux consultants Qualité
* Un auditeur en empowerment
* Un superviseur de downsizing
* Un analyste de procédures
* Un technologue
* Un contrôleur
* Un chef de section
* Un technicien chronomètre
* Un rameur

Apres plusieurs jours d'épuisantes réunions et autant de séances de brainstorming, le Comité décidait de punir le rameur en lui supprimant ses bourses d'étude et en le radiant de l'Ecole, dont la Grandeur et Réputation risquait de se voir ternie par une telle incompétence. Lors de la réunion de clôture, le Comité, appuyé par le corps enseignant, statuait : "Pour le prochain challenge, nous engagerons un nouveau rameur, mais par le biais d'un contrat d'Outsourcing, de manière a éviter toute friction syndicale et d'esquiver tout contrat de travail et charges sociales qui en découlent, éléments qui, sans aucun doute, ont jusque là dégradé l'efficacité et la productivité de nos ressources".

dimanche 20 février 2005

Mon champion du monde : Hakim El Karoui

Il est de ces personnalités, croisées au travers d'une vie, qui nous font dire que l'on a pas vécu pour rien…

Seulement voilà, Hakim El Karoui ne fait pas parti de ces gens là. Et c'est un beau matin de janvier 2001 que j'ai fait la connaissance de ce personnage abject.

Un homme guindé, pas tout à fait la trentaine, oeil perçant, costume ridicule. Diable que lui était-il arrivé pour se retrouver professeur de statistique en première année de géographie à Bron ?

Dès la première phrase, une extrême froideur s'installe. "Bonjour, je m'appelle Mr El karoui, et je suis normalien".

Ceux qui étaient là avec moi dans ces moments de soufrance, savent à quel point cette phrase étaient lourde de sens. ça s'annonçait mal pour nous à vrai dire... Un genre de guerre ouverte entre une petite promo de 40 personnes et un mecton ambitieux muni de tous les scandaleux pouvoirs que l'université délègue à leurs employés.

Galériens ! Votre sort est entre mes mains, et croyez moi, ça va râcler dans le fond du bateau, et ça cabrera de la proue, putain !


Jean-Pierre, Nicolas et Hakim sont un bâteau.. et ils n'y partiront pas de si tôt !


Lire la suite

jeudi 10 février 2005

Vrac vrac et abracadavrac

Ma vie est assez occupée en ce moment (beaucoup de travail, parfois le samedi jusqu'à 18h) mais je ne laisse pas pour autant tomber cette page, pas de soucis.

Résumé des évènements depuis la dernière fois...


Lire la suite

vendredi 24 septembre 2004

C'est la débandade ! Mes Tshirts sont enfin terminés..

La fraise m'a frustré :) Je lui aurais bien pris des Tshirts mais Patrice ne fait plus de taille femelle.. Alors, j'ai pris mon courage à deux mains, je me suis pointée dans la boutique du coin (les très honorables XL impression à Bordeaux) et j'ai fait tirer deux modèles.. Ils sont top !



Lire la suite

dimanche 19 septembre 2004

Les Charlots et une grande claque dans la gueule

Dimanche après-midi, tiramisu par kilo, calme et repos.. Tout serait parfait si je n'avais pas l'anthologie de la discographie des Charlots dans la tête ! Souvenez-vous.. Ils n'ont pas seulement participer à la fondation nationale pour la création des pires nanards, ils ont aussi chanté. A leur répertoire, le très connu (et très bon) "Merci Patron !" mais aussi des dizaines (centaines ?) d'autres titres inconnus du grand public, car complètement anecdotiques.

En route pour le massacre ?



Lire la suite

dimanche 12 septembre 2004

Bienvenitto

Fini la rigolade, les étés au soleil et le cognac dans de grands verres à bière, la terreur reprend la route sous une forme nouvelle (et malheureusement un peu trop à la mode) pour vous faire trembler dans vos mules.

Allez je fous mon triste passé en ligne, une fois pour toute, et on en parle plus :

http://la.blondinette.free.fr
http://www.yaronet.com/blogs/blog.php?id=45
                 

< 1 2 3 4 5 6 7

2005/2009 - int13 production - design by France Quiquere - contact : france (at) int13.net