samedi 13 mai 2006

Ce que peut provoquer le manque de sommeil

Le constat de ces deux premières semaines dans le 92 n'est pas triste. S'il fallait résumer, j'ai :

- Cru avoir perdu mon PDA finalement oublié dans un restaurant gay,
- Frustré un voleur dans le métro en ne lui offrant qu'une plaquette de Bi-Profenid et du bain de bouche,
- Cherché mon casque audio pendant 3 jours alors que je le côtoyais 8 heures par jour au boulot, ostensiblement posé sur mon bureau, le jack branché sur l'unité centrale,
- Oublié les 3 ans de la fanny's party alors que je mangeais un petit salé aux lentilles avec mon grand père et des voisins gitans alcooliques,
- Transgressé un de mes plus grands interdits en décidant d'acheter un forfait téléphonique,
- Embarqué une feuille vierge, laissant sur mon bureau celle où j'avais inscrit le digicode de Mathieu,
- Crié devant sa porte et attiré l'attention de tout le 2° arrondissement de Paris,
- Cherché le restaurant gay précédemment cité pendant une heure en défiant toute logique et toute propension à avoir un sens de l'orientation décent,
- Une tronche de deux kilomètres.

dimanche 30 avril 2006

Je n'ai pas été sage

radioscopie dents de sagesse


Et voilà ce qui arrive aux jeunes gens pas sages... On leur fout un catheter dans la main, on les assomme, on leur arrache les quenottes, et on se moque de leurs joues gonflées et violettes pendant 10 jours !

C'est pas si terrible que ça, mais c'est tout de même rudement impressionnant. Au moins, mes ratiches et autres ratounes me feront plus mals. 3 semaines que ça durait, mazette...

Un grand merci du coup au Docteur Broussous Olivier, stomatologue à Nimes. Très pro, très doux. Les vieilles de son cabinet en sont fans :)

Inutile par contre de me demander des photos de moi. Sachez également que si réflexions désobligeantes il y a, sévères représailles il y aura.

samedi 15 avril 2006

Les charlots - Le gosse pèle

Amateur d'humour délicat, aurevoir.

Bertrand, un visiteur de passage, m'a mis au défi de retrouver les paroles de la chanson "le gosse pèle" des charlots dans les commentaires d'un de mes plus vieux billets.

Malheur et désespoir, personne sur cette fichue toile n'a pris la peine de retranscrire ce qui constitue, qu'on le veuille ou non, une part non négligeable du patrimoine nanard français.

Voici donc, mesdames et messieurs, ma version approximative du gosse pèle, recopiée à la volée après une énorme part de baba au rhum, fraises et crème fouettée. J'attends vos commentaires pour améliorer la retranscription.



Introduction :
- Allo, le Samu ?
- Le Samu j'écoute.
- Mon gosse mue.
- Non monsieur le… le Samu.
- Mais si ! Non mais non dis-y toi il comprend pas.
- Mais oui le gosse mue.
- Qui appelle ?
- Le gosse.
- Comment ?
- Mais ouai le Gospel.
- Le Gospel…

1° Couplet :
On est rentré brûlé comme de la chicorée.
Oh Baigneur !
Fini la planche à voile, voilà la planche à repasser.
Comme ma sœur !
Ils nous ont tout cassé, pillé tout cambriolé,
Le beurre dans les pots d'fleurs, le lit d'pépé dans l'évier.
Quelle horreur !
Quelle horreur !

Les piqûres de moustiques, aïe ! Ça va nous manquer.
Oh Baigneur !
Les ampoules de pétanques, les oursins dans les pieds.
Oh Baigneur !
Faut rach'ter des sous-tifs, et des tifs à mémé,
La caisse de beaujol'pif, des crayons, des cahiers,
Quel bonheur !
Quel bonheur !

Refrain :
Et le gosse pèle,
Et le gosse pèle,
Sa peau tombe en dentelle.
Oh rougeurs ! Le gosse pèle.

Et le gosse pèle,
Et le gosse pèle,
Chez nous les peaux mortes se ramassent à la pelle.
Oh Baigneur ! Le gosse pèle.

2° Couplet :
Y a plus d'piles dans l'réveil et il a pas sonné.
Quel malheur !
A peine rentré du turbin, et on est tous viré.
Quel bonheur !
Si on a plus d'oseille, et plus rien à glander,
On va prendre la roulotte et on va y retourner.
Comme des fleurs !
Comme des fleurs !

Refrain :
Et le gosse pèle,
Et le gosse pèle,
Sa peau tombe en dentelle.
Oh rougeurs ! Le gosse pèle.

Et le gosse pèle,
Et le gosse pèle,
Chez nous les peaux mortes se ramassent à la pelle.
Oh Baigneur ! Le gosse pèle.

Commentaire :
Le tronc est à droite en sortant mes frères n'oubliez pas.



mercredi 5 avril 2006

Les geeks sont dans la rue

Avant propos. Si vous êtes anti-manif, anti-syndicats et tout le tralala, considérez ce qui va suivre comme un happening : une expérience socio-artistique menée par quelques poètes et codeurs fous technico-communiquants pré-professionnels (oui, c'est un fardeau parfois lourd à porter).

100 000 manifestants dans les rues de Bordeaux ce mardi 4 avril.

100 000 à Bordeaux, je ne sais pas si vous imaginez ce que c'est. Bordeaux ne compte que 230 000 habitants. Et si l'on compte les 50 communes alentours, on arrive à un petit 750 000.

Quand à nous, nous étions... en gros une dizaine. 10 petits g33ks munis de pancartes et flyers incongrus.

CPE, CNE, chômage des jeunes, Bordeaux le 4 avril 2006

Bloqués entre deux pancartes "Bouh c'est pas bien", "Pas content, pas content" et un pigeon en papier maché, nous arborions donc une bout de code en Action Script que je vous invite à débattre en commentaires, car oui, c'est bien une boucle infinie, oui, Greve ne doit pas porter de majuscule, et oui, stopper un objet à chaque début de cycle c'est utiliser le CPU inutilement...

On ne se moque pas !

Mais quels sont ces drôles d'autocollants accrochés fièrement à nos poitrails ?

Private jokes SRCiennes

Si vous ne comprenez rien à rien, c'est qu'il n'y a peut-être rien à comprendre... N'est-ce pas Manu ?

Notre guide

Une chose vous trouble cependant. Que portent-ils sur les visages ? Ce sont des stickers RSS. Syndiquez-moi ! On notera une scission entre les conservateurs, adeptes du RSS 1.0, et les réformateurs, en 2.0. Où sont passés les petits originaux d'ATOM et OPML que l'on a l'habitude de mettre à l'environnement et aux DOM TOM lors des coalitions ?

Tu ne m'auras pas, saleté de Web statique !

Cours Aristide Briand...

Tu ne m'auras pas, saleté de Web statique !

Devant le palais de justice...

Tu ne m'auras pas, saleté de Web statique !

Cours d'Albret...

Tu ne m'auras pas, saleté de Web statique !

Pas facile de semer les serial killers de flux qui sont à nos trousses...

Brrr, les radicaux...

Mat, pas besoin de douter de l'intérêt de notre message maintenant, c'est peine perdue. On le sait que c'est consommateur en CPU.

Mais pourquoi j'ai écrit cette m....

Mais où est Charlie ?

Mais où est Charlie ?

Non, cette photo n'a pas 30 ans. Nous sommes juste complètement HasBeen. Qu'est-ce que tu veux, on écoute du jazz...

Jeunes-vieux cons !

Viiilleping, trrrremble dans ton s'ip, les geeks sont dans la rue. Ils sont au moins 10, et à la prochaine, ils seront peut-être 12 ! Qu'on se le dise...

jeudi 30 mars 2006

Flexibilité du travail

Même si la cause anti-CPE n'est pas gagné d'avance, s'il faut retenir une chose positive de tout cela, c'est qu'à force de chercher l'information jusqu'à épuisement, des faits de plus en plus intéressants font leur apparition.

Exemple aujourd'hui sur Lemonde.fr

    En matière de flexibilité, la France est bien placée. Au troisième trimestre 2005, indique Eurostat, 6,7 % des salariés français avaient débuté leur emploi au cours des trois derniers mois. Il s'agit, écrit l'institut européen des statistiques, d'un "indicateur de la mobilité des travailleurs et de la flexibilité du marché du travail". Là aussi, la France supplante le Royaume-Uni et figure dans le peloton de tête de l'Union, où le taux de mobilité ne dépasse pas 4,9 % en moyenne.

Je n'avais jamais lu ce genre de chiffres auparavent et cela m'a particulièrement étonné.

lundi 27 mars 2006

Chômage des jeunes, CPE, CNE et contrat unique.

Mardi 28 mars s'annonce un gros rassemblement anti-CPE partout en France. Voici les quelques 5 bonnes raisons de venir à la manif :

1. Le chômage des jeunes est d'abord un problème d'échec scolaire. À l’opposé, les jeunes sont souvent surdiplômés, et ne parviennent pas à trouver de travail à BAC+4/5. Bizarrement, il est plus facile de trouver du travail quand on a un BAC +2. « Parmi les diplômés de niveau BAC+2 qui travaillaient en 2003, 14% ont été sans emploi au moins une fois au cours de l'année suivante. Ce chiffre grimpe à 20% pour les diplômés du supérieur long (Bac + 4/5) » selon le 20minutes. La question du chômage est devenue un tel enjeu électoral qu'on en oublierait les questions de fond…

2. A-t-on vraiment besoin d'un CPE ? Il existe en France 38 formes de contrats de travail différents, 27 régimes dérogatoires et une dizaine d'organisations du temps de travail. Si un employeur ne veut pas prendre de risques, il peut toujours employer un jeune en CDD. Le CPE ne risque-t-il pas de remplacer juste les rares CDI que certains jeunes de moins de 26 ans parviennent à obtenir ?

3. Les résultats du CNE sont mitigés. "Seuls 29% des dirigeants des très petites entreprises (TPE) affirment qu'ils ont créé de l'emploi grâce au CNE. Les autres ont profité de la souplesse nouvelle offerte par ce contrat pour diminuer les risques engendrés par une embauche" selon l'Express. Pourtant, le CNE a plus de légitimité d'exister que le CPE puisqu'il s'adresse aux petites entreprises qui logiquement sont celles qui prennent le plus de risque à embaucher. Le CPE, ouvert à toutes entreprises, devraient donc aboutir à des chiffres encore moins convaincants.

4. Vers le contrat unique. Le CPE n'est qu’une étape des réformes du code du travail. Le contrat unique, logiquement l’étape suivante, devrait ressembler peu ou prou au CNE/CPE, mais pour tout le monde, dans toutes les entreprises, éliminant de fait tous les autres contrats. Ce qui amène à penser que le CPE ne peut avoir été imposé sincèrement pour enrayer le chômage des jeunes, sinon il aurait été beaucoup mieux conçu… ou bien nos politiques sont vraiment des manches.

5. Le CPE n’est qu’un autre contrat de travail. Ce qu’il faut, c’est créer de nouveaux emplois. Inciter les entreprises à employer des jeunes est absurde. Elles devraient en avoir besoin. C’est pourquoi il est nécessaire de réinvestir massivement dans la recherche et dans les entreprises innovantes. Comme chacun sait, les grosses entreprises ne sont pas les meilleures quand il s’agit d’employer. La flexibilité de l’emploi, elles y ont de toute façon accès grâce aux SSII. Et la pression des actionnaires pour faire du profit à court terme est telle qu’elles engagent parfois des restructurations au moment même où elles font du bénéfice. Si on suit cette logique, il serait bon d’aider financièrement les entreprises de taille humaine plutôt que d’investir dans celles qui licencient à tour de bras.

Pour finir, quelques éclairages sur certains chiffres.

Selon l’Insee :
  • Le taux de chômage chez les jeunes de 16 à 24 ans en 2004 était de 22%.
  • La proportion de jeunes au chômage pour en 2004 était de 8.1%
  • Le chômage concernait en 2004 environ 600 000 jeunes. (environ 50 000 de plus cette année)

Le taux de chômage chez les jeunes est le nombre de chômeurs parmi les actifs (excluant les étudiants et les gens non déclarés chômeurs).
La proportion de jeunes au chômage fait référence à tous les jeunes âgés de 16 à 24 ans.

Le chômage des jeunes en 2004 - analyse CPE


  • 2001 a été la meilleure année pour le chômage des jeunes en France. 17,6 % en mars 2001. Mais il paraîtrait selon notre gouvernement, que les emplois jeunes sont un échec.

En Europe :
  • La France est à la 20ème place sur 25 en ce qui concerne le taux de chômage.
  • La France est à la 18ème place sur 25 en ce qui concerne la proportion de jeunes au chômage.

Dans le monde :
  • Les jeunes représentaient 47% des 186 millions de personnes au chômage en 2003, alors qu'ils ne constituent que 25 pour cent de la population en âge de travailler. Il en ressort que l'écart se creuse toujours plus entre la progression du nombre de jeunes et la capacité des économies à leur fournir du travail, indépendamment de la flexibilité des contrats de travail.

Sachez pour finir qu'historiquement, ce sont les patrons qui ont inventé le CDI pour stabiliser leurs effectifs. Les salariés n'en voulaient pas, selon l'Express. Les temps changent, la conjoncture n'est pas la mêmeTM. Nous sommes face à un problème qui dépasse l'humain. Nous sommes victime de la loi du marché. Cette foutue loi de l'offre et de la demande. A quand les offres d'emploi aux enchères ? Ah mince, certains y ont déjà pensé...

Sur bordeaux, une seule adresse pour se renseigner autour de la mobilisation anti-CPE :
Pour plus de renseignements, le dossier CPE/CNE/CDI de l'Express : les liens vers les différents articles sont sur la colonne de droite.

Bordelais en grève

dimanche 19 mars 2006

Enigmatique teaser du court-metrage Cycle

Oyé oyé SRCiens, le teaser du film le plus psychédélique jamais réalisé dans les locaux de l'IUT Michel de Montaigne vient de faire son apparition sur la toile.

Souvenez-vous des révélations chocs devant la machine à café que nous conta David, après avoir égorgé 100 000 vierges.

Rappellez-vous des scènes d'hystérie auprès des pubettes que provoqua Arnaud aka Palmfire lorqu'il parla des conditions de tournage de ses scènes de nu.

Toutes ces anecdotes, que dis-je, ces secrets de tournage nous ont mis l'eau à la bouche. Combien ont-ils tenté de s'introduire dans les salles de montage pour voir le dérushage du film, combien sont venus taner les deux protagonistes pour obtenir le droit d'admirer une demi-scène de 10 secondes du film ?

Rendez-vous le 16 Avril pour voir enfin le film qui traumatisa l'homme ressource et mis en larme le québéquois. Petits coeurs abstenez-vous.

Cycle par Arnaud Besson et David Sacomant

vendredi 17 mars 2006

Background Abstract

Cela fait un bout de temps que je lorgne sur les fonds d'écran MacOS X "abstract" tout en pensant un jour essayer d'en faire un de la même veine. J'ai pris mes petites mimines (kassdédi pour le québécois) et mon mulot, et ... voilà. Si ça vous plait, j'essaierais d'en faire un pour les grandes résolutions, l'original de celui-ci ne faisant que 800x600.

Abstract by France


La technique réside essentiellement dans la maîtrise de l'outil doigt et des différents modes de flous. Pour les formes arrondies et multicolores, il est conseillé de faire des formes vectorielles à la base que l'on duplique et juxtapose en changeant les couleurs et les épaisseurs. Tout est dans la préparation des camaïeux de couleurs, ensuite, c'est de la bidouille. (Je dis ça, juste au cas où 3XE me demande ;-))

vendredi 10 mars 2006

Sarko Kayé

Allez ! Un bon sujet de blog à la con, un !

Je relaie pour ceux qui ne l'ont pas vu le clip oh combien miteux mais sympathique de Caraibes Zouk Folies. Sarko Kayé est une petite chansonnette sur notre ami Sarkozy que je dédicace à Mat (voir dernier refrain, il y a une référence à un sommet neo-disco-kitch interprété récemment par la cinquantenaire aux longues pattes)



J'ai mis les paroles et la traduction à la suite de ce message.

Lire la suite

samedi 25 février 2006

Que les choses soient bien claires

Je suis anéantie par cette nouvelle. Ce matin, deux de mes camarades, Mat et Estelle, m'avaient préparé chacun un gâteau d'anniversaire pour mes 24 ans. Sauf qu'hier, quand on en a parlé, je pensais qu'ils ne feraient pas de gâteau. Il faut dire que j'avais le concours de cookies en tête où je m'étais retrouvée seule à avoir fait quelque chose.

Jamais personne, sauf ma mère, ne m’avait préparé de gâteau, et j'ai loupé ça, car j'avais peur de ne pas en avoir. Quelle histoire débile cette histoire de gâteau !

Alors je vais passer la journée à faire des gâteaux, et je vais me petit-suicider aux gâteaux. Venez chez moi vers 18h bouffer des plâtrées de gâteaux, et si ça passe pas, on fera couler à l'aide d'un entonnoir. Une orgie, un gavage, un truc terrible.

Le pire c'est qu’il n’y aura même pas Mat, et je ne suis pas sûre qu'il y ait Estelle ! Donc je voulais quand même les remercier sur cette page. Merci pour votre gâteau, merci d'avoir créer cette psychose en moi qui fait que je vais être obsédée par les gâteaux toute la journée et que je vais en vomir pendant un mois. Vraiment, c'est touchant.

                 

< 1 2 3 4 5 6 7 >

2005/2009 - int13 production - design by France Quiquere - contact : france (at) int13.net